• Aurore

La vie en pleine nature...



De plus en plus de citadins décident de quitter leur appartement dans les grandes villes pour retrouver un lien direct avec la nature, le vivant, peut être aussi tout simplement pour se reconnecter à leur propre nature.

Dans les grandes métropoles les stimulis auditifs, olfactifs et visuels nous éloignent de la profondeur de notre être ; entourés de béton, de lumières artificielles, de bruits agressifs et de personnes qui courent après le temps, travailler sur soi en plein centre ville n'est pas une mince affaire (mais c'est loin d'être impossible néanmoins, je te rassure ;-))

De mon point de vue les deux modes de vie (ville/nature) ont leur intérêt : en ville tu peux sortir au musée, au théâtre, aller faire la fête toute la nuit avec tes amis... il y a de bon côté c'est indéniable ; mais d'un autre côté la vie en pleine nature te permet de te lier aux vrais éléments, de respirer de l'air plus pur, d'observer la vrai beauté du monde, de communier avec les vibrations des arbres, des rivières, des rochers, d'écouter le chant de oiseaux, créer des relations simples avec les personnes qui t'entourent (troc de légume, retrouvaille auprès d'une cascade, les choix sont infinis).

Me concernant, le choix est vite fait... je retournerai vers mon essence, auprès de la magie des forêts.

Suis-je une douce rêveuse...? peut-être, mais ça me fait un bien fou et c'est bien le principal... l'art de concrétiser ses rêves est loin de n'être que simple utopie si tu souhaites RÉELLEMENT transformer tes "doux rêves" en RÉALITÉ.

Dans cet article, je vais te présenter quelques "tips" pour te lancer dans la vie en pleine nature... Enjoy !



Je crains "dégun" je veux vivre en totale autonomie



Alors déjà, permets moi de saluer ton courage et ta bravoure !

La vie en totale autarcie n'est pas une mince affaire mais c'est une expérience et une décision qui te changera à jamais ; cela demande une bonne dose d'organisation et de travail qui te permettra d'accéder à des compétences que tu n'aurais sans doute jamais acquises en restant en ville.

Enfin, c'est une merveilleuse façon de quasiment réduire à néant (ou presque) ton impact environnemental et ça, c'est admirable !

Par quoi commencer ?

Dans un premier temps, si tu n'as aucune connaissance en construction de cabane où si tu ignores le type de logement que tu souhaites, je te conseille de te renseigner sur les différents types d'habitations insolites qui peut exister : il y en a tellement ! les tiny house, les yourtes, les roulottes, les cabanes etc.

Ensuite te poser la question fatidique : est ce que je souhaite faire l'acquisition d'un logement clé en main ou est ce que je choisis de construire moi même mon logement insolite ?

Si tu choisis l'option 2, je te conseille de te rapprocher de personnes qui sont dans le feu de l'action, en train de construire leur propre logement autonome et de leur proposer de l'aide ; ça te permettra de créer du lien et d'apprendre les rudiments et les subtilités techniques.


Quel terrain ?

Cela va dépendre de la façon dont tu souhaites te loger : si tu projettes l'acquisition d'un logement mobile (mobil-home, tiny house etc.), un terrain non constructible fera largement l'affaire et sera bien moins cher ; dans le cas contraire, il te faudra investir dans un terrain constructible.


Certains agriculteurs cèdent pour peu cher (voire parfois gratuitement) une partie de leur terrain contre une petite main d'oeuvre ; je t'invite à te renseigner là dessus tout en restant vigilant(e) de ne pas tomber sur un escroc !


Il existe aussi de très jolis coins bordés de nature en France où les terrains sont moins cher car peu peuplé ; peut-être pourras-tu y trouver ton coin de paradis ?


Comment je me lave, je m'éclaire et je me nourris ?

Le premier point à aborder je pense, car c'est l'élément indispensable à la vie, est la question de l'eau ; tu peux chercher une source d'eau, un puits ou un ruisseau à proximité de ton habitation ; assures toi néanmoins que cette dernière soit potable et non toxique et pour cela je te conseille vivement de la faire tester assez régulièrement par un laboratoire.

Tu peux également récupérer de l'eau de pluie et la filtrer mais il est en théorie interdit de l'utiliser de façon alimentaire en France.


En ce qui concerne l'éclairage et le chauffage, tu peux installer des panneaux solaires ; pour avoir vécu quelques jours dans un logement autonome qui ne se fournissait que grâce au panneau, c'est super efficace ; j'ai juste du me laver à l'eau froide une fois en 8 jours. Tu peux également installer une éolienne même si, il faut bien l'avouer, ce type d'installation à tendance à dénaturer le paysage.


Concernant la nourriture, il me parait naturel de créer un joli potager dans lequel tu planteras tes fruits et légumes favoris ; il existe une multitude de formations en permaculture qui t'apprendront les rudiments de cette activité aussi utile que passionnante ; tu y apprendras quoi planter et quand, le compost, les plantes aromatiques et médicinales importantes à avoir chez soi et comment les utiliser. Avoir une base de connaissance en plantes médicinales est primordiale si tu veux te lancer dans la vie en autosuffisance. Tu peux également adopter quelques poules qui, en échange d'amour et de bon soin, t'offriront des œufs frais, enfin tu pourras aussi échanger quelques denrées de ton potager avec tes voisins qui t'offriront en retour d'autres délicieuses surprises ; c'est aussi ça qui est beau dans la vie en pleine nature, les habitants la plupart du temps se serrent les coudes et les relations sont authentiques.



J'aime la vie en communauté, je veux vivre en éco-village


Aaah les éco-villages ! cette vie rythmée par le partage, l'entraide, la convivialité !

C'est sans contexte une des alternatives à la vie en autonomie sans les angoisses de la solitude et de l'inconnue car il y aura toujours quelqu'un qui viendra te tendre la main pour chercher des réponses à tes problèmes ; de plus si tu songes à une vie de famille, où que tu as déjà des enfants, ce sera un merveilleux moyen pour eux de sociabiliser et de se faire des amis.


Evidemment, si tu choisis de vivre en éco-village tu devras respecter un certain nombre de règles communautaires qui visent à optimiser un mode de vie global qui convient à chacun ; des cercles de paroles sont organisés tous les mois afin de faire un compte rendu de la gestion de la communauté.


Dans un éco-village, tu devras aussi participer à des tâches collectives qui permettent le bon fonctionnement de ce dernier : cela peut être du jardinage, de la construction, l'organisation d'un événement etc.. voilà pourquoi il est important en premier lieu de bien analyser si ce type de vie te convient.


Il faut savoir aussi que la majorité des éco-villages accueille des visiteurs soit pour des séjours, soit lors d’événements (retraite bien-être, yoga etc...) ou encore dans un cadre plus pédagogique (sortie scolaire, sensibilisation écologique...).


Enfin, la philosophie l'éco-village prône un mode de vie durable, ce qui en fait un lieu de vie sain, respectueux de l'environnement mais aussi de l'Humain.




Je souhaite un mode de vie durable dans la nature mais je suis

solitaire et je veux un minimum de confort



Si tu te retrouve dans cette description, il y a encore une infinité de choix qui s'offrent à toi mais qui demanderont un investissement financier un peu supérieur et/ou des bases techniques (même si bien entouré, tu peux apprendre sur le tas un peu comme le constructeur autosuffisant ci-dessus).


Tu peux par exemple récupérer une ancienne bâtisse entourée de forêt que tu pourras rénover et mettre aux normes écologiques (panneaux solaire etc..). L'avantage est que tu ne pars pas de zéro et que tu peux découvrir de merveilleux endroits remplis d'histoire, avec des murs en pierre qui n'attendaient que toi, que tu pourra emménager selon tes désirs.


Fais simplement preuve de vigilance afin de ne pas tomber sur un lieu prêt à s’effondrer ; il est donc important de suivre quelques règles afin d'éviter les mauvaises surprises :

- Effectuer ta première visite accompagné/e d'un/e architecte qui saura diagnostiquer la faisabilité technique de ton projet.

- Vérifier que la parcelle et le bâtiment soit convenablement cadastré sur

www.cadastre.gouv.fr

- Pour te protéger d'éventuels litiges, insérer des clauses suspensives dans l'avant-contrat : obtention du prêt bancaire, permis de construire.

- Signer le contrat de vente en compagnie d'un notaire que tu auras choisis.

Enfin, je pense aussi que pour choisir ce type de logement, il faut se mettre à l'écoute de ses ressentis : est ce que tu ressens de bonnes vibrations dans cet endroit ? te sens-tu déjà chez toi dès les premiers instants ?... n'ai pas peur de faire marcher ton intuition...;-)      



Je crois que je t'ai fais le tour de la plupart des moyens de vivre en pleine nature ; si c'est un projet qui te tient à cœur depuis longtemps et que tu te perds dans des réflexions et des limitations qui ne sont que mentales, FONCES !!! il est temps !!










68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout